Les oiseaux de proie exercent souvent une sorte de fascination sur nous. La beauté de chaque espèce, le regard profond, l’élégance de la silhouette et, pour quelques uns, la taille impressionnante, font de ces oiseaux les rois du ciel .Les  rapaces tuent pour se nourrir.Ils utilisent  diverses méthodes. Ils peuvent chasser depuis un perchoir exposé, ou voler  au-dessus des zones découvertes  afin de  détecter les proies, et ensuite, ils plongent vers elles et les capturent .

                                                                          

                  Le Faucon Crécerelle

                                                                               

        Le Faucon crécerelle est une petite espèce d'oiseaux de proie agile de la famille des falconidés. C'est l'un des rapaces les plus communs de France .Il pratique souvent le vol en "Saint-Esprit" ; il s'immobilise alors sur place, comme suspendu à un fil, battant rapidement des ailes et la queue déployée en éventail, pour mieux repérer ses proies et ajuster plus efficacement ses piqués .(Photos : Ploegsteert ,Uitkerke,Cap-Blanc-Nez.)

 

0T2A4142

 

DSCN1822

 

12

 

IMG_3883

 

Le Faucon Hobereau

Le Faucon hobereau est un petit rapace de la taille du Faucon crécerelle. Il est plus élancé, avec la queue plus courte et les ailes  en faux plus longues, ce qui lui donne en vol une silhouette de grand martinet.On le voit poursuivre les libellules au-dessus des étangs, des étourneaux ou des hirondelles .(Photos:Ploegsteert.)

 

 

IMG_0805

 

 

IMG_0801

 

Le Faucon Pélerin

De taille moyenne, réputé pour être l'oiseau le plus rapide du monde en piqué. Ses proies sont presque exclusivement des oiseaux, mais certains individus peuvent également s'attaquer à de petits animaux terrestres. Ce faucon  ne construit pas de nid, et niche essentiellement sur des falaises, plus rarement sur des arbres, des structures ou des bâtiments élevés. Lors de ces attaques, le temps de descente, ailes plus ou moins collées au corps, n'est pas suffisant pour que la vitesse puisse dépasser 150 à 250 km/h. Cependant, il arrive parfois, lors de piqués de chasse verticaux de plus de 1km - très rarement observés - que la vitesse puisse vraisemblablement dépasser les 350 km/h . (Photos:Armentiéres.)

0T2A8654

 

0T2A8601

 

0T2A8767

 

0T2A8900

 

Busard des Roseaux

                      Le busard des roseaux est un gros busard aux ailes plutôt arrondies et que l'on rencontre souvent en milieux aquatiques.Le busard des roseaux chasse au ras du sol, capturant surtout des petits rongeurs. Opportuniste, il mange à l’occasion grenouilles, crapauds, lapins de garenne, oiseaux aquatiques et leurs poussins et même des poissons.(Photos:Ploegsteert )

 

 

IMG_8708

 

0T2A9332

 

0T2A9342

 

IMG_1350

 

IMG_4597

 

Balbuzard pêcheur

   Le balbuzard pêcheur porte bien son nom puisqu’il ne consomme que du poisson. Il pêche souvent en faisant un vol sur place à 20-30 m de hauteur, puis il pique, ailes à moitié repliées, pattes en avant, et s’immerge plus ou moins dans l’eau.

 (Photos:Ploegsteert.)

 

IMG_6970

 

 

IMG_0902

 

Bondrée Apivore

Elle habite surtout les grands massifs pourvus de clairières et de coupes, sur des sols légers et secs qui facilitent le creusement. On la trouve également dans les mosaïques de bosquets, de zones humides et de prairies.La Bondrée se nourrit des nids, larves, pupes et adultes d’hyménoptères sociaux (guêpes, frelons, bourdons). Surtout au printemps, elle complète par d’autres insectes, des amphibiens, reptiles, micromammifères, poussins et œufs d’oiseaux, plus rarement des araignées, vers et fruits. La proie peut être localisée depuis une perche, mais elle suit le plus souvent les insectes en vol jusqu’à leur nid.

(Photo :  Ploegsteert)

 

IMG_4569

 

Harfang des Neiges

            Ce grand oiseau blanc aux yeux jaunes est très reconnaissable. Le mâle est d'un blanc pur alors que la femelle et les jeunes sont légèrement tachetés ou barrés de brun. Leur plumage blanchit avec l'âge, les mâles pouvant alors devenir d'un blanc immaculé. L'été le plumage est plus foncé que l'hiver, le plumage est plus blanc l'hiver pour se camoufler dans la neige.Dans la chaîne alimentaire de la toundra, le harfang occupe avec le renard la place la plus élevée .Le harfang possède une excellente vision diurne et nocturne qui lui permet de déceler des mouvements à 1 km de distance. En outre, son ouïe est extrêmement développée . (Photos: Uitkerke .)

 

DSCN2470

 

 

IMG_0836

 

 

Chouette Chevêche

Cette espèce est de petite taille, un peu plus petite qu'un pigeon (26 cm), ronde et trapue (de 180 à 200 g). Sa tête est aplatie avec un front bas ; ses yeux sont jaunes sous des sourcils blancs et froncés, ce qui lui confère un air sévère. La chouette chevêche est un oiseau de bocage  que l'on peut rencontrer un peu partout (sauf dans les boisements denses), et en général toujours à proximité des cultures et des prairies. On la rencontre notamment dans les milieux ouverts et cultivés comme les vergers où elle niche dans les cavités des vieux arbres . (Photos : Warneton)

 

DSCN0920

 

 

DSCN0989

 

Hibou Moyen Duc

 Avec ses 35 cm de long (env.), le moyen-duc est légèrement plus petit et plus menu que la chouette hulotte . Sa tête est surmontée de deux grandes aigrettes souvent dressées : on dit qu'il « fronce les sourcils ». Et d'ailleurs, elles sont couchées quand le hibou est serein. Ses yeux jaune-orangé sont au centre d'un disque facial arrondi beige/roux. Il a une longueur de 31−37 cm, un poids de 250 g pour les mâles ou de 300 g les femelles. Son envergure est de 86 à 98 cm.(Photos :Warneton,Wambrechies ).

 

DSC00101

 

 

DSC00128

 

Hibou des Marais

 aussi grand que le Hibou moyen duc, sa tête porte des aigrettes peu visibles faites de plumes allongées. Ses yeux jaunes sont cernés de noir et entourés de disques faciaux blancs. Son plumage est brun à jaune-roux rayé de brun-noir sur le dessus, tandis que des flammèches sombres parsèment le poitrail. Ses ailes sont assez longues et sa queue courte. En vol, il peut être facilement confondu avec le Hibou Moyen-duc qui, surtout en période de nidification, peut chasser en plein jour, particulièrement dans l'heure précédant le coucher du soleil. (Photos :Uitkerke )  

DSCN1863

 

 

IMG_6949